La peau froide d’ Albert Sanchez Pinol (2003)

Débrief

Dès les premières lignes de ce roman que je vous ai retranscrites ci-dessus, j’ai été transportée par l’univers saisissant et étrange de cette histoire.

On oscille constamment entre imaginaire et réalité ; entre ce qui se fait et ce qui ne se fait pas ; entre amour et haine ; le Bien et le Mal. De façon bien plus intense que dans beaucoup de livres.

On se découvre des paradoxes à la lecture de ce roman. A travers ce récit, vous allez vous découvrir, être transporté sur cette île, loin de chez vous, … D’ailleurs le choix d’avoir placé l’intrigue sur une île n’est à mon avis pas anodin ; on se sent isolé et face à nous-même lors de la lecture de ce roman.

Résumé du livre

Sur un îlot perdu de l’Atlantique sud, deux hommes barricadés dans un phare repoussent les assauts de créatures à la peau froide. Ils sont frères par la seule force de la mitraille, tant l’extravagante culture humaniste de l’un le dispute au pragmatisme obtus de l’autre. Mais une sirène aux yeux d’opale ébranle leur solidarité belliqueuse.
Comme les grands romanciers du XIXe siècle dont il est nourri, l’auteur de La Peau froide mêle aventure, suspense et fantastique pour éclairer les contradictions humaines. Opposant civilisation et barbarie, raison et passion, lumière et obscurité, ce roman rappelle que, depuis la nuit des temps, c’est la peur de l’autre – plutôt que l’autre lui-même – qui constitue la plus dangereuse des menaces, le plus monstrueux des ennemis.

Nous ne sommes jamais très loin de ceux que nous détestons. Pour cette même raison, nous pourrions donc croire que nous ne serons jamais au plus près de ceux que nous aimons. Je connaissais déjà cet atroce principe à l’heure d’embarquer. Mais il des vérités dignes d’attention, et il en est d’autres avec lesquelles il vaut mieux ne pas discuter.

La peau froide d’ Albert Sanchez pinol

Conclusion

Note : 4 sur 5.

Ce livre pourrait presque devenir un coup de coeur s’il n’était pas si déroutant !

Vous serez transporté complètement dans un autre univers tout en étant très connecté à votre propre réflexion intérieure. Ce livre est absolument déstabilisant !

Je vous conseille vivement de vous plonger dans cette lecture saisissante et troublante qui vous emportera à travers les méandres de vos propres contradictions.

(Lu le 23 août 2018)

Je voyais la petite main sous-marine. Ces doigts fluets qui frôlaient le verre, si sûrs et si fragiles. Et je voyais le corps de la mascotte. Je voyais ses contorsions, et son souvenir me tourmentait comme si l’air avait été un écran. Tous les angles de cette concupiscence. Le tout si terrible et si facile à la fois.

La peau froide d’ Albert Sanchez pinol

Je fais partie des gens qui veulent évoluer en parfaite décontraction et librement.

Je souhaite recevoir les bonus gratuits et surprises concoctées par Décontracte en m’inscrivant ci-dessous.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :