Changer l’eau des fleurs de Valérie Perrin (Éditions Albin Michel, 2018)

Débriefe

Dans ce roman, nous faisons route sur la vie de Violette Toussaint ; une femme simple et je dirais « banale » a priori.

Elle nous emmène dans son univers fait de petites choses, de petits gestes et de petits plaisirs. Ceux de la routine et du quotidien. Elle réussit toutefois l’exploit de vous emmener avec douceur vers une belle intrigue autour du drame de sa vie…

En dire plus sur la trame de l’histoire serait bien dommage…

Ce roman se lit facilement et permet de satisfaire un large public. Pas de prises de tête sur le vocabulaire ou la syntaxe, la simplicité de lecture ne fait que traduire la simplicité de Violette. Cela n’empêche que ce roman est plein de profondeur et de douceur. On se laisse porter et vivre à travers cette lecture et cela fait du bien.

Résumé du livre

Violette Toussaint est garde-cimetière dans une petite ville de Bourgogne. Les gens de passage et les habitués viennent se confier et se réchauffer dans sa loge. Avec la petite équipe de fossoyeurs et le jeune curé, elle forme une famille décalée. Mais quels événements ont mené Violette dans cet univers où le tragique et le cocasse s’entremêlent ?

Après le succès des Oubliés du dimanche, un nouvel hymne au merveilleux des choses simples.

Mes voisins de palier n’ont pas froid aux yeux. Ils n’ont pas de soucis, ne tombent pas amoureux, ne se rongent pas les ongles, ne croient pas au hasard, ne font pas de promesses, de bruit, n’ont pas de sécurité sociale, ne pleurent pas, ne cherchent pas leurs clés, leurs lunettes, la télécommande, leurs enfants, le bonheur.

Changer l’eau des fleurs de Valérie Perrin

Mon avis

Note : 5 sur 5.

Au risque de déplaire ou du moins, de ne pas vous surprendre au regard du succès littéraire de ce livre, j’ai moi-même succombé au charme de cette « petite histoire très simple ». Mais que dire ? Les sentiments quels qu’ils soient et d’où qu’ils viennent sont les seuls à pouvoir nous chambouler, nous mettre en arrêt ou, parfois, le contraire, nous mettre en branle vers une autre façon de voir les choses, les situations, notre rôle sur cette Terre et la place que nous voulons bien nous accorder sur celle-ci. C’est la force de ce livre.

Un très beau roman, parfois dur pour mon cœur de maman, qui a libéré quelques larmes. Néanmoins, il est empreint de justesse, il révèle des vérités ou peurs profondes concernant l’amour et la haine.

Je dirais pour compléter mon propos au sujet de cette lecture ; qu’il y a des bons moments pour découvrir certains livres. Alors mon conseil lecture concernant ce roman sera : à lire lorsque vous serez mari et parent ou, en toute simplicité, maman…

(Lu le 16 mai 2020)

D’autres idées lectures

Consultez l’article concernant mon challenge de lectures sur le thème de la rentrée littéraire de septembre 2021. Si la critique du livre recherché n’est déjà faite, elle ne saurait tarder à arriver !

Inscrivez-vous à ma newsletter pour ne rien manquer !

Recevez de nouvelles idées lecture dans votre boîte de réception.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :