Chevreuse de Patrick Modiano (Éditions Gallimard, 2021)

Débriefe

Bosmans, personnage principal, se souvient de Chevreuse, un village qu’il a bien connu, au détour d’une conversation. Cette phrase amorce chez lui l’envie de redécouvrir son passé et des faits dont lui seul est resté le témoin, même cinquante ans après….

Ce roman raconte le récit d’une personne qui retourne sur les traces du passé, timidement, en avançant pas à pas dans ses souvenirs.

Sous les contours légers d’une enquête discrète, il retrouve des mémoires du passé, lentement, sans précipitation ni excitation causée par le vide.

Vous découvrez avec lui ce village, ces maisons, ces lieux d’enfance et leurs mystères dans une ambiance calme et feutrée.

Et cette remarque, dans le brouhaha des conversations, était restée en suspens pour l’éternité, et il l’entendait encore aujourd’hui après cinquante ans, aussi nette que ce soir-là, prononcée par une voix qui resterait toujours anonyme.

Chevreuse de Patrick Modiano
Photo de Alex Azabache sur Pexels.com

Ces phrases, qui venaient de lui échapper, elles étaient un peu solennelles et précieuses, comme la dernière réplique d’une scène de théâtre ou le dernier vers d’un poème qu’il lui aurait récités. Mais non, apparemment, cela ne l’avait pas surprise.

Chevreuse de Patrick Modiano

Résumé du livre

Pour la première fois depuis quinze ans, le nom de cette femme lui occupait l’esprit, et ce nom entraînerait à sa suite, certainement, le souvenir d’autres personnes qu’il avait vues autour d’elle, dans la maison de la rue du Docteur-Kurzenne. Jusque-là, sa mémoire concernant ces personnes avait traversé une longue période d’hibernation, mais voilà, c’était fini, les fantômes ne craignaient pas de réapparaître au grand jour. Qui sait ? Dans les années suivantes, ils se rappelleraient encore à son bon souvenir, à la manière des maîtres chanteurs. Et, ne pouvant revivre le passé pour le corriger, le meilleur moyen de les rendre définitivement inoffensifs et de les tenir à distance, ce serait de les métamorphoser en personnages de roman.

Lui si affable et si doux, il lui arrivait d’être insolent en présence d’une personne pour laquelle il n’éprouvait aucune sympathie.

Chevreuse de Patrick Modiano

Mon avis

Note : 2 sur 5.

Je suis personnellement très déçue par cette lecture. Pensant retrouver un de mes écrivains préférés, et une référence dans la littérature française, je suis étonnée de m’être autant ennuyée.. Et cela me laisse perplexe…. Ai-je raté quelque chose ?!?

Malgré tous mes efforts de concentration, je n’ai jamais pu rentrer dans l’histoire au point que le propos a presque failli m’échapper totalement. Il y eu de brefs passages intéressants par lesquels on ressentait avoir à faire à un auteur talentueux et puis l’intrigue retombait comme un soufflet.

J’ai eu beaucoup de faux espoirs et peu de bons moments dans ce récit. Je suis désolée, ce n’est que mon opinion, et tant mieux si d’autres ont aimé ; mais là…

Je passe mon tour pour cette fois !

(Lu le 30/11/2021)

C’était un après-midi d’été. Il se souvenait de la tache de soleil sur la porte de la chambre et de la mouche qui la traversait lentement et qu’il ne pouvait quitter du regard. Il n’osait plus bouger. Un jour de chaleur et de vacances. Juillet ou bien août, certainement. Un été qui, avec la distance, était devenu intemporel. A quoi bon tenter de retrouver le mois exact ou l’année ? Il restait là, figé, devant la tache de soleil sur la porte.

Chevreuse de Patrick Modiano

Dès leur rencontre, il avait remarqué chez Camille une grande aptitude au silence. Les gens, d’ordinaire, en disent beaucoup trop.

Chevreuse de Patrick Modiano

Du même auteur
  • La place de l’étoile, Gallimard, 1995
  • La ronde de nuit, Gallimard
  • Les boulevards de ceinture, Gallimard
  • Villa triste, Gallimard
  • Emmanuel Berl, interrogatoire suivi de Il fait beau, allons au cimetière, Gallimard
  • Livret de famille, Gallimard
  • Rue des boutiques obscures, Gallimard,
  • Une jeunesse, Gallimard
  • De si braves garçons, Gallimard
  • Quartier perdu, Gallimard
  • Dimanches d’août, Gallimard
  • Une aventure de Choura, Gallimard
  • Une fiancée pour Choura, Gallimard
  • Vestiaire de l’enfance, Gallimard
  • Voyage de noces, Gallimard
  • Un cirque passe, Gallimard
  • Du plus loin de l’oubli, Gallimard
  • Dora Bruder, Gallimard
  • Des inconnues, Gallimard
  • La petite bijou, Gallimard
  • Accident nocturne, Gallimard
  • Un pédigrée, Gallimard
  • Trois nouvelles contemporaines, Gallimard
  • Dans le café de la jeunesse perdue, Gallimard
  • L’horizon, Gallimard
  • L’herbe des nuits, Gallimard
  • 28 paradis, 28 enfers, Gallimard
  • Romans, Gallimard
  • Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier, Gallimard
  • Discours à l’académie suédoise, Gallimard
  • Souvenirs dormants, Gallimard
  • Nos débuts dans la vie, Gallimard
  • Encre sympathique, Gallimard
  • Lacombe Lucien, Gallimard, en coll. avec Louis Malle
  • Catherine Certitude, Gallimard, en coll. avec Sempé
  • Mémory lane, POL, en coll. avec Pierre Le-Tan
  • Poupée blonde, POL, en coll. avec Pierre Le-Tan

D’autres idées lectures

Consultez l’article concernant mon challenge de lectures sur le thème de la rentrée littéraire de septembre 2021. Si la critique du livre recherché n’est déjà faite, elle ne saurait tarder à arriver !

Inscrivez-vous à ma newsletter pour ne rien manquer !

Recevez de nouvelles idées lecture dans votre boîte de réception.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :