Le réveil de Laurent Gounelle (Éditions Calmann-Lévy, 2022)

Débriefe

Apprendre en lisant un roman de fiction ; est-ce possible ?

Dans ce cas bien précis, non seulement vous parcourrez un roman – bien conduit par l’auteur très connu Laurent Gounelle – ; une écriture simple, et sans chichis qui vous plonge dans les tréfonds de notre société actuelle sans pour autant nous empoisonner d’idées préconçues à peine construites. Mais en plus, vous serez plongé dans une histoire qui – ma foi- nous rappelle deux-trois derniers événements d’actualité à peine voilés…

Dans ce roman, on apprend tout en en faisant sa propre introspection – légère je vous rassure – de ce que nous serions ou pas prêt à céder contre notre liberté. Pour beaucoup d’entrer-nous, avec honnêteté et bonne volonté, nous pourrons avoir une idée assez précise dans les faits…D’ailleurs, ne cédons-nous pas déjà tous trop de notre liberté dans notre cher quotidien ?

A vous de faire votre propre analyse, tant que nous en sommes encore capables et libres !

La vie appelle la vie, elle est irrésistible, et en nous réside toujours le désir plus ou moins conscient de l’immortalité.

Le réveil de Laurent Gounelle
city street building house
Photo by Bastien Neves on Pexels.com

Les grandes firmes avaient depuis longtemps compris que jouer sur les bas instincts, les pulsions et les peurs était le moyen le plus simple et plus efficace pour vendre n’importe quoi. C’est aussi simple que d’appuyer sur un bouton qui déclenche immanquablement l’effet attendu. Que cela tire les gens vers le bas n’est pas leur problème.

Le réveil de Laurent Gounelle

Résumé du livre

Tom, un jeune ingénieur, se retrouve confronté dans son pays à une situation inquiétante qui sème la peur dans la population. Dans ce contexte inédit, des mesures sont adoptées par le pouvoir, contraignantes et liberticides.

Tom se retrouve pris dans la tourmente des événements, mais il a un ami grec qui l’alerte alors : les peurs des gens sont très utiles à certains.

C’est en découvrant des vérités parfois dissimulées au grand jour, que l’on peut se rapproprier sa liberté…

Un roman qui vous fait voir le monde autrement.

On ne peut pas empêcher les mauvaises langues de s’exprimer, mais on peut renoncer à les écouter.

Le réveil de Laurent Gounelle

Conclusion

Note : 5 sur 5.

Enfin un livre – un roman de fiction je le rappelle – qui dénonce et montre tous les travers les plus importants de notre décennie, voir de ces vingt à trente dernières années. J’ai adoré la démarche de l’auteur qui ne donne aucune leçon à personne, sauf celle du savoir et de la connaissance ; Ouvrant ainsi la porte de notre liberté de penser. Car après tout, comment peut-on se dire libre si on n’a pas les savoirs suffisants pour même penser, analyser et exprimer une pensée intelligente ? Et de ce fait, réellement indépendante…

Ce livre remet en question notre société et la manière dont nous sommes influencés constamment par les médias, les réseaux et les « qu’en dira-t-on » ; le fameux « contrôle social », système de répression bien plus efficace que la mise en place de procédures de sanction dans une société qui se veut « démocratique ». Bien d’autres notions sont abordées dans cet écrit qui me semble être un nouvel « incontournable du citoyen responsable ».

Vous l’aurez compris ; Je recommande chaudement cette lecture à toute personne ayant minimum 16 ans. Aux professeurs, je vous invite à partager cette lectures avec vos élèves afin d’ouvrir le débat sur les questions de la liberté, des médias, de la nécessité de lire, de s’instruire, de vérifier les sources des informations obtenues… et bien d’autres thèmes encore !

(Lu le 05/10/2022)

J’aimais bien cette femme, qui semblait être venue sur Terre pour y vivre l’enfer. Une petite quarantaine, de taille moyenne mais corpulente, brune, les cheveux toujours ramenés en arrière en queue-de-cheval, jamais maquillée mais toujours très propre sur elle. Les soucis semblaient s’être imprimés sur son visage aux traits tirés, mais elle souriait dès qu’elle croisait un locataire, moins par convenance que par gentillesse.

Le réveil de Laurent Gounelle

Chacun de nous était sur la sellette, et j’étais reconnaissant envers le gouvernement de prendre le problème à bras-le-corps. Peu importait la connivence supposée des médias. L’essentiel n’est-il pas de vivre le plus longtemps possible ?

Le réveil de Laurent Gounelle

Du même auteur

  • L’homme qui voulait être heureux, Éditions Anne Carrière (2008)
  • Les dieux voyagent toujours incognito, Éditions Anne Carrière (2010)
  • Le philosophe qui n’était pas sage, coédition Kero/Plon (2012)
  • Le jour où j’ai appris à vivre, Éditions Kero (2014)
  • Et tu trouveras le trésor qui dort en toi, Éditions Calmann-Lévy (2016)
  • Je te promets la liberté, Éditions Calmann-Lévy (2018)
  • L’art vous le rend bien, coédition Calmann-Lévy/Réunion des musées nationaux – Grand Palais (2019)
  • Intuitio, Éditions Calmann-Lévy (2021)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :